5 Mère R 1

Mère, Mirra Alfassa de par son état civil, est née à Paris le 21 février 1878 d’une mère égyptienne et d’un père turc venus s’établir en France – tous les deux parfaitement matérialistes. Petite fille Mirra a des expériences étranges que personne ne peut lui expliquer. Au tournant du siècle, elle fait des études approfondies de piano, de peinture et de mathématiques supérieures. Elle fréquente les grands peintres de l’époque dont Matisse, et croise Rodin. Elle étudie l’occultisme et la Bhagavad Gita et des réponses concrètes lui sont données, la préparant à sa première rencontre avec Sri Aurobindo en 1914 à Pondichéry. Après quelques années au Japon, en 1920 elle reviendra s'installer définitivement à l'Ashram de Pondichéry, auprès de Sri Aurobindo, qui l’appelle « La Mère ». Quand, en 1926, Sri Aurobindo se retire pour se consacrer au « yoga supramental », elle assume la charge matérielle des disciples qui s’étaient regroupés autour du maître.

Sri Aurobindo quittera son corps en 1950, après avoir chargé la Mère de continuer son œuvre. Tout en dirigeant l’Ashram, Mère se plonge dans le « yoga des cellules » pour trouver le chemin du devenir de l’homme... Pendant près de 20 ans, Satprem, disciple français et très rebelle au départ, recueillera ses expériences et les transcrira dans « L’Agenda de Mère » - qui contient par ailleurs de nombreuses conversations sur Auroville. En 1968, Mère crée Auroville comme un « Laboratoire de l’évolution nouvelle» et s’en occupera jusqu'à sa disparition en 1973.

- L’Agenda de Mère est publié aux Editions Robert Laffont. Il est également visible sur le site http://agendamother.wordpress.com. De nombreux ouvrages de Satprem sont également publiés chez R. Laffont. Sa biographie de Sri Aurobindo, « Sri Aurobindo ou l’Aventure de la conscience » est publiée chez Buchet-Chastel –également visible sur le site mentionné plus haut. On peut également se rendre sur le site officiel de Sri Aurobindo Ashram : Cliquer ici - la page est en français.