1- "Auroville International" (AVI) est un réseau mondial créé en 1983 dans le but de soutenir la Cité Internationale d'Auroville en Inde. Elle a sa base légale aux Pays-Bas et recense aujourd'hui des associations membres, groupes affiliés et adresses de liaison dans une trentaine de pays.
L'une des principales fonctions d'Auroville International est de soutenir Auroville de toutes les façons possibles, ce qui inclut une représentation auprès d'organisations nationales, internationales, gouvernementales et non-gouvernementales.
Un autre rôle important est de canaliser les fonds destinés aux projets d'Auroville.
Une troisième fonction est d’améliorer l’information et la coopération entre Auroville et les liaisons ou centres affiliés.
Les Assemblées Générales d'Auroville International ont lieu une fois par an, alternativement à Auroville et dans un autre pays : Espagne en 2013, Auroville en 2014, USA en 2015. Pendant ces assemblées, des décisions majeures sont prises, et un comité est chargé de prendre des décisions sur des questions d'ordre général pendant l'année.
Adresses des 9 centres et 25 liaisons actuels : http://www.auroville-international.org/



Contacts  des représentants  européens du Conseil des AVI :
Allemagne
Isa Wagner  <Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.>
Friederike Muelhans <Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.>


Espagne

Alfonso Galiana <Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.>


France

Francine Laedlein-Finck<Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.>


Pays Bas
Wim van Megen <Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.>
JoseeLamers  <Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.>


Royaume Uni
Sonia Dyne <Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.>
Alan Vickers <Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.>


Suisse (Liaison)
Camille Egger <Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.>


Irlande (Liaison)
Juergen Faulstich <Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.>

« Auroville n’a de sens que dans la mesure où chacun et chaque pays bâtit Auroville en soi. Ce n’est pas un modèle de ville lointaine : c’est un nouveau type d’association ou de communication collective. Et comme ce n’est pas un modèle mental, que l’on met sur des rails une fois pour toutes, ce nouveau type de collectivité doit grandir spontanément, se modeler spontanément, selon les nécessités propres à chaque pays et les qualités particulières de chaque pays. Il faut seulement faire un premier pas – aller pas à pas, et les circonstances-mêmes créent le pas suivant. Surtout pas d’idée préconçue ni de schéma : c’est une espèce nouvelle à bâtir, pas une petite église avec des idées agréables et commodes. Auroville-Inde reste comme une première entreprise que chacun peut et doit aider, une sorte de premier laboratoire où l’on peut déjà trouver des indices : mais ce n’est pas Auroville là-bas qui importe essentiellement : c’est Auroville LÀ OÙ ON EST. Et d’abord dans son propre cœur et sa propre expérience.

Une trentaine de participants se sont retrouvés pour cette Rencontre.
Pour la première fois  des personnes du Danemark et du Luxembourg étaient présentes.
Les rencontres européennes se  focalisent essentiellement sur la Zone Internationale d’Auroville et en particulier la future « agora » européenne.

Ont été abordés les thèmes des pavillons et surtout de la manifestation concrète d’un module européen.
Des documents d’études antérieures très intéressants pouvaient être consultés sur place (la compilation des écrits de Mère sur la Zone Internationale de Gilles Guigan , le travail de Suhasini  déjà présenté aux rencontres  de février à Auroville et les études de Helmut Schmitt sur l’European Plazza).
Un  atelier fut animé par Bridget  autour  des 12 qualités  de  la Mère.

Un skype a été organisé en direct de New York avec Monica Sharma qui travaille depuis 22 ans aux Nations Unies. Elle est très intéressée par la Zone Internationale et a récemment animé des stages à Auroville  sur les différents  aspects du développement  du leadership pour un changement durable. A Cork, les participants ont pu partager avec elle, un à un, la vision qu’ils avaient de la ZI.