La zone européenne

Le point focal pour l’Europe pourrait être le genre d’espace urbain à colonnades qui se trouve dans de nombreuses communes européennes – l’Agora des Grecs, le « Forum » des Romains, la Piazza ou place – un concept très européen de l’espace urbain.

Les idées principales issues de la rencontre de Cork en juin 2014 :
– un espace central ouvert à partir duquel des constructions modulaires pourraient se  développer en une croissance organique, permettant à l’âme de chaque nation de s’exprimer
– des pavillons créés par affinités entre cultures : scandinave, celtique, latine, etc.
– création d’un labyrinthe, symbole très ancien présent dans la plupart des pays européens beauté et écologie, tant dans les jardins que dans les constructions (éventuellement temporaires et peu coûteuses)
– des espaces partagés pour les rencontres, les spectacles, etc.
– implication des jeunes dans le processus, pour leur énergie et leur vision différente
– une université qui répondrait à un certain nombre d’idées fondamentales : éducation perpétuelle, évolution de la  conscience, diversité des nations, engagement des gouvernements.

Les décisions prises à la rencontre de Berlin en octobre 2014 :
– organiser une cérémonie d’inauguration de la zone européenne en février 2015
– à cette occasion un arbre, dont l’espèce est à déterminer, sera planté
– dans le sol où sera planté cet arbre, une pierre de fondation de la zone européenne sera posée, portant gravé sur elle le nom de Mère,  » Mirra « , en sanscrit
– les centres et liaisons européens feront parvenir de la terre des différents pays ou régions d’Europe et l’arbre sera planté dans ces terres mélangées à celle d’Auroville
– par la suite une pierre plus grande et visible sera implantée près de l’arbre pour indiquer la zone européenne.

Les groupes des pavillons européens : France, Allemagne, Suisse, Italie, Espagne, Slovénie, Bulgarie, Hongrie, Scandinavie.

About the Author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Posts